boule de neige

Les Jeux d’Hiver sont ouverts en Corée du Sud et il serait bon d’innover avec une nouvelle épreuve pour enfin ranimer la flamme vacillante. Le lancer de boule de neige ! C’en aurait de la gueule, vous ne pensez pas !? Pas plus ridicule que ça, et surtout pas plus que le curling où l’on voit des tas de clampins passer le balai brosse sur la glace au lieu de la serpillère. Pas plus incongru non plus que la pétanque que certains voudraient faire entrer aux Jeux d’Eté. Le lancer de boule de neige n’est-il pas l’exercice le plus ancien et le plus symbolique des jeux de l’hiver ? Qui peut douter qu’il y a 2,8 millions d’années, lorsqu’ il neigeait à pleins seaux, les Homo habilis ne s’esbaudissaient pas sous les flocons en s’en envoyant plein la tronche ? Allez, gens du Comité, ramenez nous aux sources, à la génèse, comme vous le fîtes pour les jeux d’été avec le marathon, célébrant le brave messager Grec Philippides, qui en 490 avant JC rallia Athènes à pattes, sans Adidas, ni Nike pour annoncer la victoire contre les Perses. Et puis quelle belle opportunité en cette conjoncture quand on sait que les petits copains et petites copines de la Corée du Nord vont faire la traversée pour se joindre à la fête ! Leur petit chef dodu  Bébé Kim est tout trouvé pour servir de cible ! Une boule dans l’œil, dix points, deux boules dans les deux et c’est le bonus !  Voilà une épreuve qui ne coûterait pas un won et qui ne mangerait pas de pain.