lourdes

Le 70 ème miracle est arrivé ! C’est pesé, empaqueté, entériné et recensé, poil au nez ! C’est l’évêque de Beauvais (Oise) lieu de résidence de la miraculée qui l’a proclamé. Dès à présent, mes bien chères sœurs et mes bien chers frères, vous pouvez mettre à jour votre livre des records. Et qui est l’heureuse élue ? Et bien c’est Soeur Bernadette, ça ne s’invente pas, qui a raflé la mise. Il est vrai qu’avec un prénom aussi prédestiné, elle avait une longueur d’avance. Et puis elle fait aussi partie de la grande maison, Bernadette, et les chercheurs de mites de soutane pourraient bien crier au délit d’initié.  Bernadette n’est pas une religieuse qui quête. Plutôt une contemplative qui vit dans une communauté près de Beauvais. Là encore, voilà un sérieux avantage pour atteindre le Saint Graal. Mais je blague, je blague, et vous allez penser que je me moque. Que nenni ! Je suis très heureux que Bernadette ait pu recouvrer la santé. La pauvre souffrait d’une atteinte des racines lombaires qui l’empêchait de marcher normalement. « Le syndrome de la queue de cheval » qu’on appelle cette maladie, et n’allez pas y voir un quelconque rapport avec le PMU ! Pas moins de quatre interventions chirurgicales, un neuro stimulateur médullaire à porter, un corset rigide, une attelle au pied gauche qui a tendance à se tordre comme un pied de vigne, et tout le tracassin. Les médecins ont encaissé échec sur échec et leurs honoraires aussi. Rien n’y a fait !   Comment voulez-vous qu’une telle tragédie ne se termine pas à Lourdes, en fauteuil roulant !? Comme dirait Mme Miachon, "quand on a tout essayé..." Mais chez Bernadette, c’est tout autre chose ! Elle a la foi, Bernadette, et c’est bien connu, y-a que la foi qui sauve ! Pas comme moi, qui ayant de fortes attaches dans la région, me suis retrouvé au sanctuaire et en ai profité pour me mouiller le sommet de la tête à la fontaine, pensant que j’allais réactiver la pousse capillaire sur ma légère tonsure. Vous pensez bien qu’on m’a vu venir, mécréant que je suis, voulant tenter le coup comme à la boule du casino. Bernadette, elle souffrait de son mal depuis les années soixante et il était normal qu’elle soit bien placée sur la liste d’attente ! Vous pensez bien que des aller-retours à Lourdes, y-en a eu des tonnes, mais ce n’est qu’en 2008 que le miracle s’est accompli. 40 ans de médicaments pour rien ! Dieu aurait pu réagir un peu plus vite ! La Sécu lui en aurait été reconnaissante et Bernadette y aurait gagné en tranquillité.  Car il s’agit bel et bien de Dieu, c’est Bernadette qui l’affirme. Jusque-là, moi je pensais que c’était la Française des Jeux ou un jeu télévisé qui en étaient la cause. C’est Dieu, nom de Dieu, et n’allez pas chercher plus loin ! Bernadette raconte qu’à ce pèlerinage elle a senti un bien-être, une détente et une chaleur dans tout son corps. Et c’est pas tout ! Elle a entendu une voix lui dire d’enlever ses appareils. Une voix ! C’est l’élément qui nous manquait jusqu’ici. Une voix, tout comme dans celle du feuilleton de Melle Bernadette Soubirous, deux siècles plus tôt devenue l’inspiratrice des lieux. Et cette voix lui a dit : « Enlève tes appareils ! » Elle a obtempéré et tout a été accompli. Le temps de la délivrance est arrivé et Bernadette s’est mise à marcher. C’est-y pas beau tout ça !? Tout est bien qui finit bien sachant que bien d’autres impotents ont été moins veinards dans leur démarche. Pas même un sachet de rustines et un tube de colle pour le retour à la maison en cas de crevaison d’un pneu de fauteuil. Comme vous sûrement, j’adore les histoires et les films qui se terminent bien, et n’allez pas croire que je vais casser l’ambiance en daubant sur tout ça et dire que c’est du vent ou de l’eau bénite de Perlimpimpin. Mais, tout de même, le Dieu de Bernadette ne s'est pas cassé ni fendu outre mesure. C’est très bien ce qu’il a fait pour Sœur Bernie, mais sans vouloir lui mettre la pression, y-a de lourds dossiers de souffrances et de misères qui trainent sur la table et je ne vais pas lui faire l’injure de tous les énumérer. Y-a qu’à regarder les nouvelles d'ici et du monde ou les écouter ! A moins qu’il ait un souci de cataracte le Dieu de Bernadette, ou pire, qu’il soit carrément non-voyant ? Alors, pourquoi pas un p’tit voyage à Lourdes ?