streisand

« Ça ne les a pas tués ! » C’aurait pu être un nouveau titre pour la cantatrice Barbara Streisand, mais c’est plutôt l’appréciation qu' elle porte à propos des enfants stars dévoyés et abusés par son ami Michael le « pédo singer ». Toutes les victimes des abus sexuels apprécieront.  Du coup, pour les amateurs, il va y avoir du vieux vinyl à récupérer dans les poubelles, et je veux bien aider à tenir les couvercles. Mais bon, ça ne saurait être une généralité non plus, et il en va de même pour les inconditionnels de « Bambi, the king of pop ».  Tout reste une question de conviction, et parfois, quand on aime, on en perd l’odorat.