Blog AMERTUME

24 septembre 2018

LA TRANSVERSALE DES FRAPPADINGUES

Le parquet vient d’ordonner une expertise psychiatrique à l’encontre de Marine Le Pen. Elle s’en offusque évidemment, mais peut-être pourrait-on aller la quérir avec la camisole de force ? Et quand y-a Titine, il y-a forcément Jean-Cul qui rôde pas très loin et qui vient prendre sa défense. Il y a toujours eu un climat de solidarité chez les agités du cortex. « La transversale des frappadingues » disais-je en titre, pour ne pas dire « la diagonale du fou ».

psy 7

psy 5

Posté par Gilleren à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


LES GENS DE CAMPAN

Suis monté au Tourmalet pour y relever un challenge, celui de tirer quelques portraits de marmottes, j’en suis redescendu bredouille. Pas malin, le tour ! Du coup, je me suis arrêté à Campan ( Hautes- Pyrénées), un coin qui parle aux amateurs du Tour de France, et je me suis rattrapé sur les binettes des villageois, certains, sur le pas de leur huis, d’autres au balcon et d’autres au fond des arrière- cours. Les connaisseurs savent bien qu’il s’agit des Mounaques, figurines qui font la réputation de l’endroit. Pardon à celles et à ceux que j’ai snobés car il commençait à faire faim et très chaud entre 12h et 13h.

400

 

401

402

 

403

405

406

 

 

407

408

409

410

411

 

 

412

413

414

415

416

 

418

419

420

421

422

Posté par Gilleren à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2018

LA RÉVOLTE DES NANTIS

dinosaure

L’Ex résident, pensionnaire du Conseil Constitutionnel et Immortel de l’Académie Française est dans tous ses états. « L’argent va avec le pouvoir, le pouvoir est avec l’argent, et l’enrichissement des plus riches est plus rapide qu’il ne l’a jamais été. » C’est ce qu’il a confié récemment lors d’une sortie du formol. Si c’est lui qui le dit, ça doit être forcément vrai ! Il aurait pu rajouter tout de même que les plus pauvres s’appauvrissaient de plus en plus, mais la pauvreté, ce n’est pas trop son rayon. Rappelons que l’Australopithécus, est l’Ex qui coûte le plus cher au contribuable Français, selon René Dosières, grand spécialiste des fortunes de nos politiciens. Pas moins de 2,2 millions d’euros par an que l’Etat doit débourser pour l’entretien du chef d’œuvre en péril : accompagnement, surveillance d’une quinzaine de gendarmes, frais de résidence    qu’on met à sa disposition. Et il n’est même pas compté ses émoluments d’ancien résident, de député, de maire, ceux actuels du Conseil Constitutionnel, et autres avantages. Largement de quoi ne pas toucher à sa fortune personnelle ! Saluons au passage la mémoire de De Gaulle et celle de Mitterrand qui ont eu la décence de tirer leur révérence sans trop lambiner et ainsi moins coûter la peau du cul de l’Etat.  Et que je ne termine pas mon laïus sans une petite réfléxion philosophique: peu importe d' être un peu moins riche que les très fortunés, si on a la chance d'être bien plus à l'aise que les moins pauvres.

Posté par Gilleren à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2018

VENT DE DOUCEUR SUR PYONGYANG

tank

Pour le 70ème anniversaire de la création de la Corée du Nord, pays qui compte plus d’armes que d’arbres et de fleurs, Bébé Kim a voulu la jouer « soft ». Des milliers de soldats ont défilé, certes, l’artillerie a suivi, mais l’absence de missiles balistiques intercontinentaux a été vivement remarquée. Il y avait bien les chars, les lance-roquettes, les avions chasseurs, et des missiles aussi, mais de courte portée, pas de ceux capables d’atteindre le territoire Américain, mais tout juste bons à toucher le voisin du Sud ou le Japon. Rien d’alarmant en somme ! Pour les efforts de Kim, il faudra songer à lui pour le prochain prix Nobel de la paix et la détente ne devrait pas en rester là, car selon les sources d’Amertume, le porcelet Coréen songerait pour l’an prochain à un grand défilé du type « Gay Pride ».  Pour la petite histoire, sachez qu’il y avait parmi les spectateurs, le comédien  Russe Gérardiev Depardielov, éternellement séduit par les hommes de bonne volonté.

Posté par Gilleren à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2018

S’UNIR POUR GUÉRIR

mouches

S’il est bien connu que l’union fait la force, elle ferait aussi chez les malades la guérison. Ce sont les mouches dont s’est servi une équipe internationale de chercheurs qui l’ont démontré et qui ont payé un lourd tribut à cet effet. S’il en est qui enculent les mouches, sachez chers pèlerins qu’il y a aussi des pervers qui les inoculent. Les scientifiques assassins n’ont pas hésité à modifier génétiquement les drosophiles en leur refilant le cancer du colon. Rien que ça ! Non, mais vous imaginez ces pauvres bestioles avec des poches intestinales pour l’évacuation de leurs excréments, même si on vous dira que tout ça, c’est pour la bonne cause. Mais je ne vais pas pour autant faire polémique à ce sujet, dans la mesure où je ne suis pas du fan club de la mouche, et que j’ai souvent crié à son extermination. Qu’elles soient bleues, vertes ou  tsé tsé , je les hais ! Il faut voir leur manège quand elles vont de la merde résiduelle des cabanes à jardin jusqu’à votre assiette, non sans avoir fait étape autour de vos lèvres ou à l’entrée des oreilles. Mais je m’égare ! Les enculeurs  inoculeurs de mouches ont donc observé tout ce petit monde et ont remarqué que les porteuses de la maladie dépérissaient moins vite lorsqu’elles étaient regroupées avec d’autres frangines, qu’elles soient saines ou non. Reste à savoir si le comportement serait le même avec une mouche fumeuse porteuse du cancer du poumon. Pourquoi le colon mon adjudant, mais je ne vais pas faire chier à lever le doigt pour poser la question. Maintenant, je suppose que si on titille les mouches, c’est pour que ça débouche côté genre humain, et sur ce coup, y- va pas falloir longtemps pour me convaincre qu’un malade est dans de bien meilleures conditions quand il est accompagné, sans aller non plus vers de grands rassemblements festifs autour d’une table en entonnant entre deux verres : « ♫ il est des nôtres, il a son cancer comme les autres… » D’une manière générale, vaut mieux ne pas être isolé quand on est malade, et de manière idyllique, vaut mieux ne pas être malade du tout. Pas besoin d’être fine mouche pour comprendre çà !

Posté par Gilleren à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 août 2018

PRESCRIPTION

Quand le pape invite les parents à consulter les pychiatres  lorsqu'ils constatent chez leurs jeunes enfants des penchants homosexuels, ça fait tache dans le calice.

eveques

 

bistrot

( Merci à Robert Doisneau pour son aimable participation photographique. )

Posté par Gilleren à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2018

LES CIGALES ET LES TOURISTES

cigale

Vous avez certainement ouï raconter cette histoire de cigales qui au Beausset dans le Var a provoqué l'ire de certains vacanciers ne pouvant plus supporter leur incessante rengaine. Ils sont allés protester auprès du Maire, pour solliciter l'éradication de l'horrible insecte. Par le passé, d'autres citadins en vacances avaient protesté en d'autres lieux contre le chant du coq. Tout ça m'a invité à y aller de quelques vers en ayant une pensée toute respectueuse pour le grand Jeannot.

LES CIGALES ET LES TOURISTES

Les touristes connurent une forte déconvenue

Au Beausset où ils avaient posé leur cul.

Quel était donc ce tintamarre qui troublait leur sommeil

Le jour, le soir, le matin au réveil ?

 

Les cigales, pardi, leur répondit le Maire !

Elles sont ici chez elles, depuis des millénaires,

S’esbaudissant parmi  thym romarin et lavande,

Entonnant toutes en chœur leur hymne de la lande.

 

Les touristes qui refusaient de s’en laisser conter

Décidèrent de s’unir en un Haut Comité

Recevant en son sein toute proposition,

Pouvant conduire à leur extermination.

 

Les uns préconisèrent l’usage du lance-flammes

Mais c’eut été courir vers un terrible drame.

D’autres, plus malicieux, évoquèrent un sulfate

Comme le disodium ou bien le glyphosate.

 

Mais au final, la raison finit par l’emporter.

Les couillons ont parfois de la lucidité.

Balancer du poison sur tous ces hémiptères

Allait pourrir leur vie comme leur atmosphère.

 

Chacun s’étant rendu à l’évidence,

Continua ainsi à passer ses vacances,

Et s’il y avait quelque trouble au sommeil

On n’avait qu’à simplement se boucher les oreilles.

 

 Gilren du Bassin Lavoir

 

Posté par Gilleren à 19:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 août 2018

APAISEMENT URBAIN

metropole

Ce n'est pas que je veuille cracher dans la soupe ou plutôt dans le gratin dauphinois, mais le maire bio de ma ville natale a bonne mine quand il pose à côté de son nouveau panneau: "Grenoble, métropole apaisée". Dans le catalogue de la méthode Coué, on ne saurait trouver mieux. En fait, il ne se passe pas une journée à Grenoble sans une agression à l'arme blanche ou de couleur. Et ça l'apaise Blaise !

 

Le palmarès de ces dernières semaines

metro 7

metro 6

metro 8

metro 9

metro 3

metro 4

metro 5

 

 

 

 

Posté par Gilleren à 18:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 août 2018

HARMONY, LA POUPÉE QUI DIT NON

harmony

On l’appelle Harmony, mais quand vous l’aurez reçue discrètement par colissimo et sortie de sa boite d’emballage, vous pourrez bien la baptiser comme il vous plaira : Kim, Carla, Evita, Dolorès, ou autre prénom tagada tsoin tsoin. Au premier coup d’œil, elle n’est pas très différente de ses autres congénères existant sur le marché, cils et cheveux flamboyants, des yeux envoûtants, peau de pêche, et surtout, une poitrine à faire rougir tous les poseurs de silicone. Mais là, où elle diffère notre belle Harmony, c’est qu’elle pense, et là, elle risque de faire une drôle de concurrence à de la gent féminine bien réelle, à la bonne chair et aux bons os. A-t-on déjà vu ça !? Elle est capable avec ses acquis de vous parler de la philosophie de Platon et j’imagine même qu’elle saura vous donner son avis sur le Brexit qui secoue tant les relations de la Grande Bretagne avec ses partenaires européens. Le « sois belle et tais-toi », c’est devenu avec elle de l’histoire ancienne. Elle n’a rien d’une potiche, Harmony, et elle peut passer d’un comportement très doux à celui d’une tigresse. Elle aurait dit-on dix-huit personnalités différentes. Demandez le programme ! Le pire du pire, c’est qu’à l’issue d’un diner en tête à tête aux bougies et au champagne, alors que vous pensez que la chose est emballée, elle est fichue de se prendre une migraine de tous les diables et de se refuser à vos étreintes. Oui, mes chers lecteurs, Harmony est capable de dire non, et vous en serez quitte pour dormir avec elle à « l’hôtel du cul tourné ». A ce propos et déontologiquement parlant, beaucoup émettent des réserves quant à la motivation des acheteurs. Certains pervers apprécieraient que la belle soit douée de libre arbitre pour satisfaire leur vice de violeur en abusant d’elle sans son consentement. Voilà un aspect qui me déplait. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire ! Harmony est dotée aussi d’une mémoire d’éléphant.  Dès que vous faites connaissance et que vous lui susurrez à l’oreille votre curriculum vitae, elle est capable de tout vous ressortir, même des décennies plus tard. Vos vaccins de la prime enfance, les dates de naissance de vos aïeux, les anniversaires de vos ex, vous suggérant même un envoi de fleurs, elle n’est pas jalouse Harmony, et elle peut même vous rappeler le numéro de votre carte bancaire, même si pour ce dernier, vous n’êtes pas obligé de le lui confier. Elle serait bien fichue de sortir pendant votre absence et aller dévaliser les boutiques. Au sujet des fringues, je ne sais trop dire si on les livre avec. J’ai pas encore ouvert le paquet et je me tâte. Je me demande si je vais être à la hauteur. Intellectuelle, s’entend ! Demain matin, je vais peut-être ramener le paquet au Relais-Colis…

Posté par Gilleren à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2018

PEAU D’ÂNE

peau d'ane

Ceux qui vont débarquer ici, intéressés qu’ils sont par le conte de Charles Perrault vont en être pour leurs frais. Pardon d’avance, pour cet intitulé trompeur ! Rien à voir, hélas, avec un conte de fée et on serait plutôt dans le sordide et le sanguinolent. Ce sont les Chinois qui viennent se tailler la peau du plus brave des équidés sur les terres africaines. Une sale pratique qui me fait braire et qui mérite d’en appeler à la bécasse de St Trop.  La peau de l’âne aurait des vertus thérapeutiques avec la gélatine qu’elle contient et les pharmaciens Pékinois se font des bourses en or en vendant l’Ejiao, le sirop fabriqué à partir de cette substance. Tous ces bonimenteurs prétendent que ça soigne tous les maux de la Terre, tels que l’anémie, la toux sèche, les troubles de la ménopause, l’insomnie, la fatigue chronique et bien sûr l’impuissance sexuelle. Scélérats que vous êtes, les apothicaires asiatiques ! Vous avez oublié de mentionner les hémorroïdes, la rate qui se dilate, le gésier anémié, le pylore qui se colore, l’épigastre qui s’encastre, le sternum qui se dégomme et le coccyx qui se dévisse. Et pendant ce temps, on massacre les bêtes à grande échelle et on va même jusqu’à les écorcher à vif pour gagner du temps. Le prix de l’animal connaît une surenchère démesurée et la contrebande ne s’est jamais aussi bien portée. Pour réguler cette boucherie de masse, on en est arrivé finalement à construire des abattoirs et à rendre le commerce légal. Quand je pense au petit âne gris de la chanson, je me dis qu’à côté de cette calamité, il n’a pas eu une vie si malheureuse que ça, même s’il est mort un soir au fond de son étable, abandonné des hommes et sans adieu. Et je me dis aussi que si les Chinois veulent soigner leur libido avec la peau de l’âne comme d’autres se la soignent avec de la corne de rhinocéros, on pourrait bien soigner la nôtre avec de la peau de zob asiatique. Brigitte, fais quelque chose !

Posté par Gilleren à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2018

QUAND LE MOINE TOMBE LA BURE

moine

Quand cet habitant de Warhem  (Nord) a reçu les photos d’un moine dans toute sa nudité, il a tout de suite reconnu ce frère chrétien avec qui il s’était lié d’amitié au cours de diverses messes, hautes ou basses, selon les circonstances. Difficile de ne pas le reconnaître, d’ailleurs, car il était mal rasé comme d’habitude avec la cravate de travers. Et qu’est-ce qu’il fait ce lâche, ce traître, ce ladre, au lieu de remercier son frère pour sa marque d’amour, et bien il le dénonce au diocèse et joins même les clichés de l’exhibition de chair. Vous pensez bien que l’évêque a dû en être tout émoustillé retourné !  Hératicus que ce gugusse ! Certaines langues, mieux pendues que les autres prétendent que le plaignant jouant les oies blanches aurait agi par jalousie à l’égard du moine qui lui aurait refusé lors d’une rencontre la  génuflexion. Du coup, le moine exhibitionniste a subi la peine d’exclaustration, moins douloureuse il faut le dire que la peine de castration. L’exclaustration est tout simplement la mise à la porte du monastère, un défroquage contraint, je dirais pour ma part, bien que celui-ci n’avait pas lieu d’être puisque le pauvre homme avait déjà le cul à l’air. Moi ce que j’en dis, c’est que dès lors qu’on admet que l’habit ne fait pas le moine, qu’on le porte ou qu’on ne le porte pas, ça n’a aucune importance, et que des goûts et des couleurs entre adultes consentants, il ne faut pas discuter. ( De gustibus et coloribus, non disputandum.)  Et comme aurait pu le dire Enrico, notre grand poète contemporain, dans le Nord, les moines ont sous la bure quelque chose qui manque à son décor.

Posté par Gilleren à 12:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

RECLUS À L’OMBRE

 

 

grotte 11

 

 Je vous adresse à tous un salut fraternel depuis mon abri estival. Pour échapper au brasier, j’ai finalement pris mes quartiers parmi les concrétions souterraines et j’attends que le temps revienne au beau avant de remettre le nez dehors.  Peut-être incessamment sous peu, selon les infos qui me parviennent. J’ai de la bouffe en réserve et des bouquins du répertoire que je n’avais encore pas eu l’occasion de lire. J’ai mon duvet pour la nuit et je veille pour mon confort anal à ne pas l’étendre sur une de ces stalagmites ô combien envahissantes.  Qu’on me pardonne ces quelques mots tracés sur la paroi à l’intention de la civilisation future pour l’informer sur les prémices de l’embrasement apocalyptique. J'aurai finalement laissé une trace en ce bas monde.

Posté par Gilleren à 09:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juin 2018

LA PAUSE DE QUATRE HEURES

2018-06-07 17

Chui pas mécontent de ma prise ! Et avec mon portable qui n'est pas estampillé de la "pomme". Tout près d'elles que chui passé en milieu d'après-midi et j'aurais même pu leur caresser la nuque. Quand je pense qu'il y en a qui les tirent au fusil ! Mais, que je corrige mon discours ! Quand je dis que je suis passé près d'elles , c'est près d'eux que je devrais dire. Et oui, chez les colverts, d'après ce que j'ai lu, ce sont les mâles qui portent la couleur, et quand je dis colverts, j'espère bien que c' en sont comme dirait Dalila, ou que c'en est, car je ne suis pas ornithologue, pas plus qu' ornithorynque. Au départ, j'ai pensé à des femelles au corps lourd qui semblaient vivre un heureux évènement. Rien ne pouvait les atteindre, se fichant éperdument, comme de leur première plume, du passant honnête  que j'étais. En tout cas, colvert ou pas, femelle ou mâle, chui pas mécontent de ma photo. Même pas eu besoin de placer les sujets qui respectaient dès le départ la symétrie sur la rambarde du pont de bois. Je crois bien que je vais postuler au concours du National Géographic dans la catégorie animalière. Pour les curieux de l'atlas, l'histoire se passe au "Désert de l'Ecureuil" au-dessus de Seyssinet (38) sur la route de St Nizier. Nos deux personnages trônent devant la mare écologique.

Posté par Gilleren à 09:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juin 2018

MAIN DE FER A SINGAPOUR

main 2

On y arrive finalement ! Après avoir joué au chat et à la souris, les deux zèbres mal rayés vont se rencontrer ce mardi à Singapour. Puisque les relations diplomatiques internationales semblent se résumer au serrage de paluche, surtout chez le yankee lunatique caractériel et incidentogène, il a bien fallu que Bébé Kim aux mains moites et boudinées se prémunisse  avec de la technologie orthopédique.

Posté par Gilleren à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2018

MÉPRISE

bar

 

Posté par Gilleren à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2018

LR D'UN CON

wauquiez

L’immonde Auvergnat vient de se signaler à nouveau. De sortie à Mossoul pour une soit disant rencontre avec les Chrétiens d’Orient, le scout du Puy en Velay n’a pas pu résister à poser dans les ruines pour le journal Match. En costume cravate, de peur peut-être qu’on lui refile une pelle dans les mains pour aider au déblayage. Même pas honte !  Immonde, c’est certain qu’il l’est l’individu, et surtout très con aussi, mais ça on s’en était déjà aperçu. On attend sa prochaine virée, toujours aux frais de la Région. Pourquoi pas en Afrique où il y a des tas d’endroits de misère pour envoyer des cartes postales, ou alors au camp d’Auschwitz pour un petit selfie devant un reliquat de four crématoire.

 

wauquiez 2

Un petit ensemble que les potes à Wauquiez devraient songer à acquérir pour ses prochaines visites. 

Posté par Gilleren à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2018

QUAND PYONGYANG S'ENCANAILLE

macdo 1

Le premier MacDo  en Corée du Nord, c'est comme si c'était fait ! On pourra bientôt y commander le "Big Mac Donald Trump ou pour les plus affamés le " Triple  Kim Cheeseburger". Pour ce qui est de la fréquentation, vous pouvez voir que le quartier n'est pas encore Broodway ni Los Angelès mais comme le dit ce proverbe local, "On peut construire une montagne en rassemblant des grains de poussière "(티끌모아 태산 ) et de la poussière, ce n'est pas ce qui manque dans le coin. 

Posté par Gilleren à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2018

BURNING OUT

 

man 5

De Rugy, le résident de l'assemblée nationale lance un SOS. Les députés n'en peuvent plus, harassés qu'ils sont par la charge de travail incommensurable qui pèse sur leurs épaules. A force d'être en marche, une grande partie d'entre eux est épuisée, et les autres à force de s'insoumettre sont complètement lessivés,  Le plus dur, c'est en début d'après-midi, quand la digestion se fait difficile après la sustentation dans les brasseries du quartier de la Concorde. Le mieux serait de légiférer pour la sieste obligatoire comme elle a cours à l'école maternelle, même si beaucoup n'ont pas attendu une loi pour prendre de larges acomptes. Il y aurait peut être aussi l'opportunité d'envisager pour eux la pénibilité du job dans leur système de retraite. 

manege

 

 

Posté par Gilleren à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2018

LA FÊTE DES PAIRES

« Spécial Mode » sur le blog ce jour, histoire de rappeler qu’il n’y a pas de sujet tabou. C’est de la pompe que je vous cause amis lecteurs afin de vous inviter à vous faire beau par les pieds. C’est sûr que vous n’allez pas les trouver très sexy mais quand vous saurez que le magazine Vogue les désigne comme la tendance la plus chaude des grolles de l’été, la chose sûre est que vous allez vous ruer dessus.

 

chauss 1

Le dernier cri, tendance de chez tendance, le modèle que j'appellerai  "Moine Gladiateur". Une godasse qui vous donnera envie de taper dans les flaques et où chaque orteil sera à sa place. Le pied !

 

chauss 3

La Balenciaga, modèle de luxe et de volupté. Vos petits arpions seront toujours dans leur étui et la sensation de légèreté sera à son paroxysme.

chauss 2

Les pantoufles à bout pointu avec des anneaux ornés de bijoux et les ongles manucurés. A suçoter comme des bonbons acidulés.

chauss 4

Et Madame ne saurait être en reste. Plus de corvée de peinturlurage !

 

Posté par Gilleren à 22:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

LA MONICA ATTITUDE

trump 6

Entretien ( 1ère partie)

trump 3

Entretien ( 2ème partie)

Donald recevait récemment  Kim en son bureau ovale . Une occasion pour lui de revenir aux fondamentaux inspirés par ce bon vieux Bill. Et pendant ce temps là, à la Maison Blanche, on recherche toujours Mélania qui demeure introuvable.

(Pour cette petite incursion Américaine, j'en profite pour remercier les Yankees qui viennent ici très nombreux. Des expatriés probablement et il me ferait plaisir d'avoir un de leurs commentaires. For the fun, mais aussi la curiosité de savoir comment ils arrivent jusqu'à mon blog. Par le New York Times ? Par le Washington post ?) 

Posté par Gilleren à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]