Blog AMERTUME

18 juillet 2017

TROIS QUARTS DE SIÈCLE AU FRAIS

momie

Voilà 75 ans qu’ils reposaient au frais, momifiés qu’ils étaient à 2615 m d’altitude, enfouis au fond d’une crevasse, et finalement réapparus en surface avec ce foutu réchauffement climatique. Pas plus tard que cet après-midi, le thermomètre palpitait à 36 ° en région Rhône-Alpes Auvergne. On les envierait presque ! Il s’agirait d’un couple du village de Chadolin en Suisse, lui cordonnier, elle, institutrice, partis soigner leurs bêtes dans le massif des Diablerets le 15 août 1942. Leurs vêtements ont parlé pour situer l’époque. Pas de fringues de montagne sorties de chez Décathlon mais du pantalon golf et de bons vieux godillots, comme nos aïeux en portent sur les photos en noir et blanc.  L’histoire ne dit pas s’il restait du génépi dans la bouteille, ou un rogaton de fromage comme on sait le faire dans le coin. Ce type d’histoire m’entraîne toujours vers des «comment » qui n’en finissent pas, tant sur le détail matériel que sur l’Humain, évidemment, et je me promets d'en savoir davantage. Vous vous rendez compte ! Ces deux tourtereaux partent un 15 août, laissant derrière eux pas moins de sept enfants qui ne les reverront jamais et qui seront finalement placés dans des familles d’accueil. Même la Paramount n’aurait pas trouvé un tel scénario. Et l’année 1942, ça vous parle ? Le monde se déchirait et on ne peut pas soupçonner le couple d’être parti se mettre à l’abri, car il y a belle lurette que la Suisse s’en lavait les mains. L’un des enfants, Marceline, peut-être la seule survivante de la famille avait quatre ans à l’époque, ce qui lui en fait 79 aujourd’hui, et elle doit se rappeler ce que les plus grands lui ont raconté par la suite. Elle va finalement donner à ses parents une sépulture dans un endroit plus sec, là où les corps ont moins de chance de remonter à la surface. Finalement, le réchauffement climatique a du bon quelque part ! 

Dernière minute: 

J'apprends que nos deux Helvètes s'appellent Francine et Marcelin. Qu'ils continuent à reposer en paix !

Posté par Gilleren à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 juillet 2017

JUSTES BONS À DONNER AUX TIGRES

tigre 3

Voilà une idée qu’elle est bonne pour mettre du beurre dans les épinards. C’est en Inde que ça se passe, il conviendrait mieux de parler de mettre de l’ase fétide sur le croûton. Etant donné que le gouvernement a prévu d’indemniser les familles en cas d’attaque mortelle par les tigres, vous imaginez bien quel est le modus operandi des plus démunis pour se faire quelques roupies. On retrouve de plus en plus des cadavres du côté de la réserve de Pilibhit située dans le nord du pays.  A la nuit tombée, on y traîne les aînés arrivés au bout du rouleau pour les laisser en pâture aux tigres résidents, et au petit matin, on déplace un peu à l’écart les restes de Pépé ou Mémé, pour que les pouvoirs publics n’aillent pas soupçonner une quelconque arnaque. Voilà de l’euthanasie à bon marché, lucrative, et qui en plus évite le voyage en Suisse. Sont pas fous les autochtones ! Et si par hasard, des policiers venaient à faire la fine bouche, on prétend que c’était le souhait des dévorés, volontaires pour jouer les beefsteaks par solidarité avec la famille. Faudrait que nous Français, en prenions de la graine, car les loups des Alpes et les ours des Pyrénées n’y trouveraient rien à redire. Ҫa donnerait un peu de répit aux bergers locaux qui voient de plus en plus leurs brebis attaquées, et surtout, les gueux et les manants dont je suis y trouveraient quelques subsides, à condition bien sûr que Manou Belle Gueule et Fifi Grande Perche y mettent du leur. Qu’on indemnise le berger ou la famille du sacrifié dévoré, ça va pas leur tondre la laine sur le dos !

Posté par Gilleren à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2017

CE QUE DURENT LES ROSES …

 

rose

Quelques pelés et autant de tondus se sont réunis ce samedi au conseil national du parti socialiste pour commencer à débarrasser les gravats causés par la récente élection présidentielle. On y retrouvait curieusement quelques fantômes autour du premier secrétaire Cambadélis, pas plus effondré que ça, mauvais de chez mauvais qu’il aura été pour diriger ses troupes. Faut croire que pour lui, ce n’est qu’en bas qu’il y a le délice. (Voilà, je l’ai placée celle-là ! )  La décence aurait voulu qu’il se fasse oublier et qu’il aspire à d’autres horizons. Faut croire que la politique, ça s’accroche à ceux qui en ont toujours vécu comme la petite vérole sur le bas clergé. Mais le gugusse  n’est pas le seul responsable de la flétrissure de la rose. loin de là. Il faut compter aussi avec le candidat élu, Hamon, qui d’entrée, n’a pas fait la maille, comme diraient les pêcheurs à la ligne, et surtout, Hollande, qui avait le ventre, mais n’avait pas les épaules. 

bistrot 4

Posté par Gilleren à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2017

RECYCLAGE DU ROULEAU PQ

Une fois le papier épuisé, ne jetez plus vos rouleaux PQ ! Vous pourrez les transformer en d'autant de gadgets qu'un archevêque ne pourrait bénir ! Une autre façon aussi de voir la fête des mères à l'école et qui changera des colliers en nouilles.

pap1

Un garage à voitures pour les enfants.

pap2

Un paquet cadeau

pap 3

Etui pour fil électrique

pap 4

Pour faire démarrer vos plantations

pap 5

Pelotes de laine

pap 6

Porte-crayons

pap 7

Paire de jumelles

Ces petites trouvailles ont été récoltées par Bianca London du Mail auprès d'internautes de divers horizons. Rien ne vous empêche cependant de revenir à la source en réutilisant le rouleau pour le papier qui a déjà servi. Il suffit de le retourner de l'autre côté. Et n'allez pas prendre ça pour une galéjade, car avec l'ardoise que Hollande nous a laissée, selon Migaud de la cour des contes comptes, on risque fort de rentrer dans une période de vaches maigres.

papier q

Posté par Gilleren à 17:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 juin 2017

LA CRAVATE AU CLOU

assemblee

Je sais, je sais, il y a quelques rieurs qui se sont tapé les cuisses lors de mon appel du 13 juin dernier, appel à faire barrage à Jean-Cul, mais que je les rassure, je n’avais aucun doute sur son élection à Marseille, comme je n’en avais aucun quant à celle de sa copine Marine dans le Nord. Les deux tourtereaux étaient en terre conquise, là, où l'illettrisme a pignon sur rue. Ils rentrent donc au Palais Bourbon et vont pouvoir ainsi pousser leurs braillantes. Jacob de chez les Ripoux aura donc de la compagnie. Quand ces turlupins s’exprimeront, faudra veiller à ce que la porte des chiottes de l’Assemblée soit bien fermée pour éviter les courants d’air. Veillez-y les huissiers ! Pour ce qui est de Jean-Cul, alias Méchant-Con, à peine débarqué sous les ors et les lambris qu’il s’est déjà fait remarquer. D’abord, il a cherché quelques noises ridicules au matheux d’ En marche,  ensuite il a embrayé avec une crise d’urticaire à la vue du drapeau européen, et il a fini dans le ridicule avec son histoire de cravate. Ce mec qui porte la cravate depuis la nuit des temps, rouge de préférence pour se la jouer à la Vladimir Ilitch, a découvert d’un coup que ça ne correspondait plus à son statut d’insoumis, ou d’inassouvi.  Dorénavant, lui et ses sbires siègeront à col ouvert pour être plus près du peuple. Mazette ! Tout ça va aller droit au cœur de tous les démunis, des sous smicards, et de ceux qui sont trop miséreux pour s’être procuré une carte d’électeur. Jean-Cul a le gadget révolutionnaire tenace. L’absence de cravate ferait donc le rebelle, comme la bure fait le moine ? Je pense là à un type médiatisé, dont j'ai oublié le nom, philosophe d’appellation, portant chemise blanche immaculée et qui n’en met jamais de cravate. Est-ce à dire que c’est un défenseur du peuple ? Je n’en ai pas trop le sentiment. Moi qui ne suis pas un habitué du nœud autour du cou, même pas suspendu à une poutre, je voudrais avoir pour l’occasion une pensée compassionnelle pour tous ceux qu’on oblige à la porter dans leur boulot cette cravate, et même par les temps de canicule. Personnel de l’hôtellerie et de la restauration, employés de banque, stewards et autres. Eux peuvent en parler, Jean-Cul, et auraient raison de se plaindre. Ils la tomberaient bien si on les y autorisait, pas pour la jouer cool, mais d’abord pour mieux respirer. Ta petite fantaisie, c’est à nous faire rire les genoux ! Rien ne t’oblige, Camarade Jean-Cul ! Pourquoi faudrait-il qu’une une tête de nœud aille encore s’encombrer d’une cravate !?

ass 3

Posté par Gilleren à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juin 2017

UN PETIT BOUT DE DALI

 

dali 2La justice espagnole vient d’ordonner l’exhumation de la dépouille de Salvador Dali pour un petit prélèvement d’ADN afin de vérifier si Maria-Pilar est bien la fille de l’artiste, affirmation qu’elle clame depuis toujours. Maria-Pilar a 61 ans aujourd’hui et sa mère l’aurait conçue avec Dali alors qu’elle était à son service. Inhumé en 1989, Dali aurait 113 ans aujourd’hui, et on trouvera bien dans la boîte un petit bout d’os à exploiter. Maintenant, pour éviter de transporter le corps au labo, et de faire tout un pataquès, le plus simple serait de se pencher dans la tombe et de lui couper un poil de ses grandes moustaches. Attention cependant ! E pericoloso sporgersi ! Je dis ça pour aider, et les professionnels feront bien comme ils l’entendront. Le principal, c’est le résultat. Le blog Amertume reste sur le coup et saura vous informer du résultat des courses en temps voulu. Soit Maria en sortira gagnante et pourra peut-être espérer toucher les droits des toiles, soit elle se retrouvera avec les pinceaux dans le nez. Les paris sont ouverts. Les spécialistes de la bio de Dali ne croient pas une seconde à cette paternité, assurant que l’artiste avait la phobie du sexe féminin et qu’il pratiquait essentiellement l’onanisme. Raisonnement quelque peu branlant à mon idée,  mais allez savoir avec Dali. De lui, je n’ai retenu que la gare de Perpignan et le chocolat Lanvin.

daliLe grand masturbateur ( 1929 ) Oeuvre d'autant plus méritoire si l'on admet qu'il a été peint d'une seule main. 

Posté par Gilleren à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ELENA VEUT DE L’AMOUR

elena

 Sujet : Je n ai pas d amour dans ma vie

 Salut! Je suis vraiment que je te heureux Pouvoir ecrire. Je penser que vous serez etonne quand vous avez lu ma lettre. Mon nom est Elena. 33 J'ai ans . Je suis une seule femme qui cherche un homme pour relation serieux. Si vous etre celibataire et aussi a la fouille d'une femme a batir une gamme, je vais esperer de votre message. Ecrivez-moi bientot!!!  Votre Lena...

 Je ne sais pas trop comment ce message est arrivé à mon adresse, mais je vous le livre, brut de décoffrage, avec le portrait de son auteure en supplément. De ma vie, je n’ai jamais passé une annonce de recherche d’âme sœur ou de plan Q, comme on dit, et voilà que je suis à deux pas ou à un nœud, marin, bien entendu, de vivre une riche aventure avec des extases prometteuses. Qui a dit qu’à l’Est, il n’y avait rien de nouveau !? Oui, ça renifle la fille de l’Est sur un toit brûlant ! Le faciès, et le prénom surtout ! C’est pas une pastèque qu’elle tient à la main mais vraisemblablement une boule de bowling. Une invite au strike, sans aucun doute, bien qu’il soit toujours dommage de brûler les étapes en pareille circonstance. « Je penser que vous serez étonne » dit-elle. Sûr que je suis étonné ! Des tonnes d’étonnement, même ! « Si vous êtes célibataire…une relation sérieux… » Célibataire, non, mais du coup, ça pourrait déboucher sur une relation pas sérieuse du tout ??  Est-ce que je suis «a la fouille d’une femme a batir une gamme » ? Alors là, la traduction semble être partie en couille, mais faut tout de même étudier la question. D’abord, pas question de fouiller dans le sac des dames, je suis un gentleman ! Maintenant, s’il s’agit d’une fouille au corps, je ne vais pas ergoter. Je suis un gentleman ai-je dit ! « Batir une gamme » ? Elena se prendrait-elle pour un piano pour que j’y aille de quelques arpèges ? Je suis prêt aussi pour tous les mouvements ! Altissimo ? Andante ? Appoggiato ? Appassionato ? Aumentendo ? Energico ? J’arrête ici, le Kamasutra en crève déjà de jalousie !  Pourquoi ne pas lui interpréter aussi un morceau de chez elle ?  Rachmaninov, par exemple ? Faut que je me mette au piano, accelerando, évidemment !

 

 

Posté par Gilleren à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES NANAS D'ASCOT

J'ai  déjà rendu compte ici des nanas d'Aintree et je ne voulais surtout pas faire l'impasse sur celles d'Ascot, cuvée 2017 qui valent aussi leur pesant de chapeaux, de cuissots et de drinks en tous genres. Voilà qui est fait ! Même si ce n'est pas forcémént un milieu que je prise, j'ai toujours eu un faible pour les ladies qui s'encanaillent.

 

asc 8

asc 16

asc4La danse des pintades. Tatie Peg enfourche sa monture.

 

asc 12A chacune son verre à soi .

asc 11Entraide entre filles pour un nettoyage à sec. Poser ses fesses sur un toast beurré, ça tâche !

asc 9La belle s'est fendue pour l'occasion. Interesting !

 

asc 13l'atelier poterie

asc 14

 

asc 15

Quand le style british en prend un coup sur le chapeau ! Les mémés en sont toutes brexitées.

 

asc 4Les pouliches dressées sur leurs ergots encouragent les copines engagées dans la course.

 

asc 10Casaque saumon et déferrée des jarrets, ça commence à tanguer sériously.

asc 5Un piqué de sieste après un pique-nique arrosé.

asc 6Ici, c'est carrément le "out of game". Volaille marinée au champagne, au rosé et au gin.

asc 1

asc 3

Et souvent avec ces ladies, tout finit par la baston et s'il arrive à un gentleman de vouloir les séparer, il se prend inévitablement un gnon.

Posté par Gilleren à 07:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2017

L’ APPEL DU 13 JUIN AUX MARSEILLAIS DE LA 4ÈME

assemblee 3

Moi Gilren, résident du Blog Amertume, j’en appelle aux électeurs de la 4ème circo de Marseille pour faire barrage au 2ème tour à  Méchant -Con, sénateur honoraire, conseiller européen et petit Che Guerava de Monoprix en l’empêchant de les représenter à l’Assemblée nationale, car ce type infâme, habité par une rancœur morbide, mauvais perdant, anxiogène, haineux, injurieux,  perfide, faux-cul, usurpateur, imposteur, falsificateur, calomniateur , a pour seul dessein de ne représenter que lui-même, préoccupé qu’il est par son ego galopant. Et question stratégie, le gugusse est loin d'être un visionnaire. Il se targuait de mettre le PS au ras des pâquerettes et voyait son parti des Inassouvis prendre les commandes de l'opposition. C'est raté ! Si le PS est sur le cul, son parti d' inassouvis l'est tout autant. Un peu comme quand on tire son ennemi dans le gouffre et qu'on ne lui lâche pas la main. Il excelle dans la division Monsieur Jean- Cul et n'en a rien à secouer de la gauche. C'est sa pomme ou le déluge ! Je ne connais pas la dame qui sera face à lui, Corinne de son prénom, mais elle est forcément plus comestible que ce vieux canasson de retour, pensionné de la 5ème république .  D’ailleurs, quiconque se présentant face à Jean –Cul, dès lors qu’il ne viendrait pas du FN lui serait préférable. Imaginez un instant la situation cauchemardesque que vivra le Palais Bourbon si vous installez ce pitre à l’assemblée aux côtés de la Moule de St-Cloud , prévue elle aussi dans le prochain arrivage des fruits amers de dimanche prochain. La 1ère séance sur les bancs de l’assemblée, avant la constitution des groupes, prévoit d’installer côte à côte les clampins par ordre alphabétique et je vais pas vous faire un dessin pour vous dire qu’il n’y a pas des kilomètres entre le L et le M. Ouais ! Y-a de grandes chances de les voir siéger à côté l’un de l’autre, les deux tourtereaux du système . Pensez-y Marseillais de la  4ème avant de mettre vos mains aux burnes, urnes ! Une calamité, c’est déjà un gros caca tracas, alors, avec la deuxième, imaginez les gros dégâts ! Ils pourraient même en venir aux mains, pas baladeuses du tout, mais gifleuses et baffeuses. Oui, j’en appelle à vous, Marseillais de la 4ème, gens de bonne volonté et de moins bonne aussi, joueurs de pétanque, joueurs de loto buveurs vertébrés et invétérés de Pastis, veuves de dockers, adventistes du 7ème jour, convalescents du paludisme, rapatriés d’Afrique du Nord et les triés aussi, petits dealers au casier judiciaire encore vierge, nourrices gardiennes de la dope,  marchands de clopes à la sauvette, porteurs du taenia saginata et de la carte orange, la Bonne Mère évidemment, qu’on ne saurait oublier, dégagez- moi ce Méchancon du Vieux-Port et renvoyez le à sa vie parisienne qu’il rejoindra de toute façon, même si vous veniez à l’élire. 66 ans, c’est un bel âge pour partir à la retraite, sachant qu’il va être gavé financièrement , cumulant les pensions qui lui seront versées par l' institution qu’il se complait à condamner. Et pour en finir avec l'épisode des élections, je voulais juste réagir  aux élucubrations entendues ici et là. Les nouveaux députés ne seraient pas assez madrés pour assurer la législature. Trop jeunes, inexpérimentés, dit-on, nullement rompus aux us et coutumes de la maison, On va même jusqu'à les appeler les puceaux ! Aurait-on déjà la nostalgie des vieux cons, des braillards, des mysogines, des insulteurs que l'ancienne assemblée couvait sous son aile ? Les Balkany ou autres leur manqueraient-ils au nouveau paysage ? D'autres baragouinent qu' il n'est pas bon que le Président dispose d'une telle majorité. Que Dieu me savonne ! Comment ils ont gouverné les autres ? Mitterrand  en 1981 ? Sarkozy en 2007 ? Hollande en 2012 ? Mais bon, tout ça se comprend. ! Il y-a eu un tel coup de torchon , que tous les apparatchiks ne savent plus où ils habitent, et cherchent leur slip dans les gravats.  Moi, ça me va très bien tout ça ! Le changement, c'est maintenant! Place aux jeunes!  Peut-être que Macron , je l'insulterai dans 6 mois, comme je l'ai fait pour Hollande,  mais en attendant, donnons lui sa chance, et rappelons nous des 20 dernières années, où je ne me souviens pas qu' un président ait brillé par son excellence. C 'est lui le boss, le chef de l'Etat, et non "l'autre" comme l'appelait récemment Méchancon  à la télé, trop affecté qu'on lui ait préféré un p'tit jeune. Il a de l'allure et il a visiblement oublié d'être con. Y-a qu' à voir le paysage politique au lendemain du vote ! Exactement comme il l'avait prévu quand il s'est émancipé du gros mou  et qu'on le prenait pour un demeuré ou un gourou. Et je finirai sur l'argument seriné par les perdants dépités de tous les camps consistant à dire que l'abstention a été telle que le nouveau pouvoir ne saurait être représentatif. Plus trouducutant, tu meurs ! Il faisait très beau ce dimanche et nul n' était empêché d'aller voter. Il fallait juste être inscrit sur les listes, ne pas avoir perdu sa carte d' identité, et user d'une procuration en cas d'empêchement. On ne va tout de même pas refaire le match ! 48 % de votants et des poussières ! Et les autres, me demanderez-vous ?  Et bien, ils n'ont visiblement rien trouvé à y redire, sinon ils se seraient bougé les muscles fessiers.   "Qui ne dit rien consent" disait Chépaki. MACRON PRÉSIDENT !

Posté par Gilleren à 07:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2017

EN MARCHE !

moise

Posté par Gilleren à 23:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]