Blog AMERTUME

18 novembre 2017

LE DERNIER COUP DE TRUMP

elephant

Sale temps pour les éléphants ! L’administration de Trump vient de signer à nouveau l’autorisation d’importer aux USA les trophées de l’animal, ce qui avait été abandonné sous Obama. Le Safary Club international soutenu par la NRA, le lobby américain des armes crie victoire. « Défense d’y voir une quelconque attaque contre l’animal », jurent ces chasseurs sans vergogne, prétendant que la chasse peut inciter les populations locales à la conservation de certaines espèces. Un argument qui « trompe énormément » et qui est bien loin de convaincre les associations de défense des animaux. Il se dit aussi que les deux fistons de Trump, Donald Junior et Eric, sont très friands de ces chasses éléphantesques en Afrique. Preuve que l’oisiveté est bel et bien la mère de tous les vices, et que ce dernier coup de Trump mérite largement un gros coup de pied au cul.  

DERNIERE MINUTE ! 

Après le tollé provoqué par cette décision , et surtout par crainte du gros coup de pied au cul annoncé sur le blog Amertume, le grand blond aux idées noires revient sur sa décision. Dont acte !

 

Posté par Gilleren à 14:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 novembre 2017

LES AMISH NE MEURENT JAMAIS

amish

 

Voilà encore une affirmation à vous ressusciter tous les soldats de la Guerre de Cent Ans ! C’est une étude menée par le professeur Vaughan de l’université de Chicago et parue dans la revue Sciences Advances, l’une de mes lectures favorites de chevet, qui a conduit à ce diagnostic. Un peu rapide Docteur, sauf votre respect ! Sur un stock de 177 clampins, hommes et femmes, vivant dans une communauté Amish de l’Indiana, il en a recensé 43 qui étaient en bien meilleure santé et qui vivaient plus longtemps. C’est bien connu, Ladies et Gentlemen, si vous prenez un groupe de personnes quel qu’il soit et d’où qu’il soit, vous en trouverez toujours des mieux portants et des plus âgés que les autres, que ce soit des Amish, des Témoins de Jéhovah, des Adventistes du Septième jour ou des petites sœurs de l’Enfant Jésus. Il s’avère que les lauréats de la longévité issus de la communauté Amish sont porteurs de la mutation du gène Serpine1 qui a le pouvoir de réduire fortement la production de la protéine PAI-1. Que je vous explique ça simplement, même si un enfant de CP de la classe de mon amie Florence a déjà tout assimilé en 1ère lecture ! La Serpine, c’est un peu l’élixir de jouvence, tandis que la PAI, c’est celui de la sénilité. Résultat des courses : si vous êtes gâteux avant l’âge, c’est que la Serpine est aux abonnés absents. Et puis, c’est -pas tout ! Y- a la longueur des télomères qui rentre en jeu ! Si vous les avez longs, vous avez des chances d’afficher un siècle au tableau, mais s’ils sont rognés aux extrémités, vous ne faites pas de vieux os. Tout, ça, on le savait depuis longtemps, que ce soit chez les Amish ou chez les autres peuplades. Alors, mesdames et messieurs les chercheuses, (vous noterez au passage l’effort qui est fait ici pour rétablir les égalités grammaticales des sexes) arrêtez le délire ! Moi, quand je vois des annonces comme celles-ci, prétendant qu’on se fait vieux chez les Amish, je suis induit et enduit dans l’erreur et je m’apprête déjà à remplir le formulaire d’inscription au club.  Pourquoi pas chez eux après tout, même si je n’adhère pas trop au tendu de joue gauche quand j’en ai pris une sur la droite. Ils vivent au plein air, se nourrissent de leurs productions fermières, et luxe très enviable, l'absence d'électricité les privant de télé. Pas obligés comme nous de supporter toutes les émissions débiles animées par des présentateurs qui le sont tout autant. Rien que ça aurait pu expliquer le secret d'une éventuelle longévité. Mais je cause, je ratiocine, et vous allez finir par croire en mes désirs d’immortalité. Que nenni ! Moi, ce qui m’intéresserait avant tout, plutôt que le gène de la longévité, ce serait celui qui nous fait riche et bien portant et qu’on pourrait baptiser REBP. Et pour couronner le tout, pourquoi ne pas y rajouter un peu d’enzyme DDG ? Quézako le DDG ? Elémentaire mon cher Watson ! Le DDG, c’est le « Décontracté du gland » !

Posté par Gilleren à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2017

LE POIDS DES MOTS

tracteur

Mais non , t'es pas gros mon Kimmy ! Il est pas sympa avec toi le grand canard blond, mais fais gaffe  tout de même à pas nous péter les amortisseurs du tracteur !

Posté par Gilleren à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2017

ITE VATICAN CLOPARUM

fumer 4

Voilà un premier pas avant de supprimer totalement la clope au Vatican ! Jorge Bergoglio, alias François a décidé d’interdire à partir de 2018 les ventes de cigarettes dans le magasin détaxé où les employés du Vatican peuvent faire leurs courses. Et quand on dit « employés », il faut comprendre aussi les ecclésiastiques qui ne crachent pas sur la clope. Du coup, ça va enfumer les toilettes de la cité papale où l’on va partager le mégot comme en son temps le Messie de Barcelone Nazareth  partagea le pain et le vin. Mens sana in corpore sano :  Une âme saine dans un corps sain » !

Posté par Gilleren à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2017

LES PETITES CACHOTTERIES DE BABETH

babeth 4

Les « Paradise Papers » ont pris Babeth la main dans le sac ou plutôt dans la gueule du Caïman. « Paradise Papers », ou autrement dit, les révélations du consortium international des journalistes d’investigation sur les fuites du fric des gens qui en ont trop vers les paradis fiscaux. Les bénéfices engrangés par Babeth sont sans commune mesure, mais pour être tout à fait honnête, Sa Majesté était-elle vraiment au courant ? Et puis, tout ça ne nous regarde pas !

Posté par Gilleren à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 novembre 2017

ҪA TRUMP ÉNORMÉMENT

trump 1

Donald est omniprésent, jusque dans les oreilles d’un chien, un Beagal, en l’occurrence, dont le maître n’a pas hésité à partager le cliché avec toute la planète.  Si le grand blond sort par les yeux des Américains, il sort aussi par les oreilles des clébards. 

trump 3

Rendons son oreille à ce brave toutou, "Chief", qui ne pensait pas devenir aussi célèbre.

Posté par Gilleren à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2017

CHASSE EN COURS

chasse en cours

 

A l’entrée du chemin des Cimentiers, je me suis demandé si je devais aller plus loin. D’abord, j’ai mal interprété la lecture du panneau et j’ai confondu avec « chasse à courre ». Pétouille, me suis-je dit, y z’ont tout de même pas réhabilité cette guignolerie d’un autre âge, réservée dans le passé à une minorité de privilégiés. Couillon, ai-je renchéri, il s’agit de chasseurs chassant à pied qui sont en cours de chasse sous les charmilles chamarrées chatoyantes des chemins champêtres. Des chasseurs qui sont en train de chasser, tout bêtement ! Découvrant pour la première fois cet usage, j’ai poursuivi mon chemin en ayant la nette impression d’être un intrus dans ce coin de campagne ouvert à tous.  Ben voilà, me suis-je encore apostrophé, si tu te prends une volée de plombs dans le buffet ou une balle de gros calibre pour sanglier, tu l’auras voulu car on t’avait prévenu. Et s’il faut se référer au vieil adage disant qu’un homme prévenu en vaut deux, on peut aisément en conclure qu’il vaut mieux en cette circonstance être seul à se promener pour éviter qu’on se retrouve avec une deuxième victime. Et quand je vois tous ces accidents de chasse, je me dis que soit les chasseurs sachant chasser n’avaient pas mis leur panneau d’avertissement, soit le promeneur ne l’avait pas lu. Mais lorsque c’est un chasseur qui est tué par un autre chasseur, allez -vous me demander ? Et bien il l’a été forcément par un chasseur ne sachant pas chasser, et que ce n’est sûrement pas lui qui avait installé le panneau indiquant la chasse en cours, sinon, il aurait su qu’on chassait !

Posté par Gilleren à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LE ZIGOTO THAÏLANDAIS

 

 

 

thai 7

Info pour tous les amateurs de voyage en Thaïlande, célibataires pour la plupart, qui, s'il faut les croire, font le déplacement pour ses oiseaux, sa nature luxuriante ses riches temples bouddhistes et ses plages paradisiaques. Ne manquez pas si toutefois on vous laisse l’approcher, d’aller reluquer le nouveau roi Maha Vajiralongkorn fils du roi défunt Bhumibol Adulyajed. Ce zigoto vaut son pesant d’or et n’allez surtout pas vous moquer. Là-bas, le roi c’est sacré, même quand il est dans le délire. Vive le roi !

thai 1

Maha (au centre) coiffé comme ses sbires du chapeau traditionnel  qui pourrait faire office de jarre à huile ou  de cache pot défile au cortège funèbre de son père. Le roi est mort, vive le roi ! Tout à gauche, c'est Suthida ! Il se dit que c'est la femme du prince héritier, mais selon les sources d' Amertume, ils ne sont pas mariés. C'est comme qui dirait sa régulière. Ancienne hôtesse de l'air, elle est tombée sous le charme et a choisi de s'envoyer au sol avec lui. Epouse ou pas, elle détient le grade de général dans l'armée thaïlandaise et serait à la tête de l'unité de garde du corps officielle du roi. Rien que çà ! 

thai 2

 Et celle-là, c'est qui ? Et bien, c'est Sinnenat,  la maîtresse, qui semble sortie tout droit de chez les Girls du Crazy Horse Saloon. Heureux homme que ce prince héritier qui ajoute une maîtresse à sa maîtresse et qui la fait défiler sous le regard de tout son peuple, alors que nous, roturiers, avons toutes les peines du monde à gérer les deux situations dans la clandestinité. Et pour ne pas être dans la demi mesure, Sinnenat est colonel dans l'armée, ou colonelle, si vous préférez. Pour en revenir à  Maha, le nouveau roi, il est âgé de 65 ans, a été marié déjà trois fois et il est père de 7 enfants. Sa mère dit de lui que c'est un Don Juan et que les femmes le trouvent intéressant. Tu m'étonnes ! Avec son cul cousu de lingots, il est irrésistible Maha !

thai 4

Maha devant le cercueil du roi défunt son père. Un cercueil qui n'a rien à voir ave celui que je vous présentais récemment, destiné à m' emporter pour mon dernier voyage. A lui les dorures, à moi le carton ! Le zigoto récupére quelques ossements, peut-être pour en faire des pendants d'oreilles, ou jouer aux osselets.

thai 3

Quand Maha lâche le protocole, ça vaut largement son pesant d'or. Ici, sur le tarmac de l'aéroport avec sa régulière Suthida en soutif,  et surtout avec leur caniche auquel ils portent une admiration démesurée. Il se dit que le clebs serait pressenti pour un poste honorifique dans la hiérarchie. A propos de cet extrait de vidéo apparaissant sur Fesse-Bouc, le gouvernement Thaïlandais fait des pieds et des mains pour censurer l'outrage. C'est vrai que sous les tatouages, on est à deux doigts de lui voir la raie à Maha ! La raie du prince, ça va encore, mais avec la raie du roi, l'autorité s'affaisse.

 

 

Posté par Gilleren à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2017

SUPPLIQUE POUR ÊTRE INCINÉRÉ DANS UN CERCUEIL EN CARTON

cercueil

Georges voulait être enterré sur la plage de Sète, moi, j’ai choisi la combustion, et dans un cercueil en carton, s’il vous plaît ! N’en déplaise aux professionnels qui pour la plupart refusent cette prestation, au mépris de l’arrêté du 12 mai 1998 autorisant sa commercialisation. Ils sont pas fous les croque-morts quand on sait qu’un cercueil en carton vaut la moitié du prix du cercueil en bois mais ils argumentent en affirmant que le carton s’enflamme trop vite et qu’il faut avoir recours à beaucoup plus de gaz, tandis qu’avec le bois, la combustion va doucement mais sûrement. Après ça, ils vous font une petite leçon d’écologie pour rappeler que le bois est une énergie renouvelable contrairement au gaz. Le gaz part, c’est bien connu. Avec le bois, ils se font environ 300 euros en sus et ils vont vous baratiner pour les poignées et le capitonnage. Pour les poignées, d’accord, puisque c’est pour emporter et non pour consommer sur place, encore qu’on puisse s’en passer en leur substituant des ouvertures comme sur le modèle de l’illustration, mais pour ce qui est de la literie, on peut faire l’impasse. Je n’ai jamais trouvé de mon vivant un oreiller qui me satisfasse, alors c’est pas post-mortem que je vais me soucier de mes cervicales. Maintenant, il reste le transport, mais ça c’est une contrainte qui peut être réglée facilement.  Ce ne sont pas les loueurs de véhicules utilitaires qui manquent avec des prix très abordables, l’espace d’une heure ou deux, et c’est bien le diable si on ne trouve pas quatre bras volontaires pour se faire transporter. Qui n’a pas déjà participé à un déménagement pour un copain le samedi matin ? Après ça, votre veuve ou votre veuf, n’aura plus qu’à faire un petit casse-croûte ; avec tout ce fric économisé, c’est la moindre des choses. Il va bien falloir leur casser le monopole à ces marchands de funérailles ! Bonne fête de la Toussaint à tous, et bonne fête des Morts aussi !

Posté par Gilleren à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

PÉNURIE DE BEURRE

beurre

On se fait peur et on se rue sur le beurre devenu l’or jaune en péril. La peur de manquer, comme dab ! Du coup, les rayons se vident et on ressort bredouille avec la consolation peut-être d’avoir en poche le prix du beurre et en mémoire le sourire de la crémière. Vous avez reconnu bien sûr la scène culte du célèbre film de Bertolluci « Le dernier tango à Paris » avec Marlon Brando et Maria Schneider. Les dialogues ont été quelque peu modifiés pour la circonstance.

 

Posté par Gilleren à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2017

LE PERMIS À POINTS DU PIÉTON CHINOIS

bm 11

C’est une espèce de permis à points pour le piéton qui commence à se dessiner en Chine mais contrairement au nôtre, réservé aux automobilistes, on y a injecté le système du bonus-malus, ce qui fait que le quidam peut se refaire la cerise après avoir été sanctionné. Chez nous, c’est le temps qui efface le déficit en points tandis qu’au pays de Xi, une bonne action peut en effacer une autre. C’est ainsi que si le pékin perd cinq ou six points pour avoir pissé ou fumé sur la voie publique, il pourra en gagner d’autres si par exemple il aide un non voyant à traverser la rue, et mieux encore, il verra son bonus exploser s’il se prosterne devant le portrait du grand timonier érigé aux quatre coins de la cité. Intéressant, non !? 

bm3bm4

 

 

bm6

bm10

 

 

 

Posté par Gilleren à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2017

COMME LARRONS EN PAROISSE

camillo

Tant qu’il y aura dans nos villages le maire, le curé, et le bistrot qui font de la résistance, le patrimoine sera respecté et on ne pourra pas encore parler de désertification. Et comme à St Lizier en Ariège, lorsque le maire et le curé mettent la main dans la caisse, c’est un bonheur en plus, surtout pour l’observateur que je suis, friand de ces petites histoires truculentes, qui le sont moins évidemment pour les administrés de l’édile, et pour les ouailles du prêtre. Pour ce dernier, c’est un pactole de 660 000 euros qu’il s’est mis dans la poche, représentant la vente de bougies. Qui aurait pensé que ces bâtons de cire puissent rapporter autant ? Comme j’aurais aimé être de mèche avec l'abbé ! Il a ouvert 17 comptes bancaires pour mieux disperser les deniers.  Le Maire, quant à lui a vu moins grand, sans doute par manque d’opportunité. Les enquêteurs estiment qu’il a pu détourner en trois ans la somme de 32 000 euros, intéressé qu’il était sur la vente des cierges et donc complice, et 8 000 euros supplémentaires provenant du monnayeur électrique permettant aux visiteurs d’éclairer les deux églises romanes qu’abrite le village. Une idée suprêmement gothique ! Je ne sais s’il y avait des parcmètres dans la bourgade ou des chiottes payants mais on peut deviner aisément où partaient les recettes. St Lizier, soyez bon et touchez en un mot au grand patron pour qu’il les exauce. Le curé qui affiche 82 ans, et le maire qui en compte 74 sont tous les deux à la retraite et quand on sait combien leurs revenus vont être rognés à la sauce CSG, spécialité du Chef Macron, il fallait bien qu’ils prennent les devants. Signalons aussi qu’un comité de soutien s’est créé envers ces drôles de paroissiens. Peut-être que le curé servait l’apéro facilement après la messe, et que le maire avait lui aussi des gestes sympas envers ses administrés. Au début de mon préambule, j’ai occulté l’instituteur qui, même s’il a perdu de son aura, compte encore aujourd’hui dans un village, surtout s’il est dans une école à classe unique. S’il existe, ça ne serait pas étonnant qu’il soit allé fouiller dans les cartables des mouflets pour y dénicher la petite pièce destinée au carambar. Mes bien chers sœurs et frères, décidément, St Lizier mérite le détour, et pour ses églises romanes, également ! Les juges doivent trancher ce jeudi sur le sort de l’ecclésiastique qui a fait appel de son 1er procès, quant au maire honoraire, il sera jugé en début d’année prochaine. « Accusare nemo se debet nisi coram deo » :  Personne n’est obligé de s’accuser lui-même si ce n’est en face de Dieu.

Nul besoin d’être cinéphile pour reconnaître les deux personnages de mon illustration ? Don Camillo et Peppone, incontournables pour cette histoire rocambolesque. Je ne me souviens pas qu’ils aient eu à rendre compte de pareils forfaits, mais il ne serait pas étonnant qu’ils aient contribué tous deux à alimenter les caisses de Moscou et du Vatican…

Posté par Gilleren à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DESTNATION MARS

billet mars

Voilà, c’est fait ! Je me suis finalement inscrit pour l’embarquement du module partant sur Mars en mai 2018. Mais que je vous précise, il ne s’agit pas de l’embarquement de ma petite personne avec armes et bagages mais plutôt celui de mon nom ou de mon pseudo qui sera gravé sur l’une des deux micropuces que transportera la Mission InSight. La première puce étant déjà saturée avec près de 827 000 patronymes provenant de tous les pays de la planète ou presque, je me suis inscrit sur la deuxième. Avis aux amateurs, il y a encore de la place, mais il faut faire fissa car la clôture des inscriptions aura lieu le 1er novembre 2018. Ҫa a tout de même de la gueule ce billet d’inscription estampillé par la Nasa ! Et à quoi bon juste y envoyer son nom sur la planète rouge alors que l’opportunité d’y installer ses fesses n’est pas encore à l’ordre du jour ? Et bien pour y poser déjà un jalon, y tracer un bout de territoire ! Allez donc savoir lorsque les feux seront au vert pour les transports humains, si on ne choisira pas parmi les premiers colons celles et ceux qui ont laissé leur nom.  Et qui vous dit qu’à l’arrivée de cet atterrisseur destiné principalement à fouiller le sous-sol de la planète, il n’y aura pas quelques Martiens plus curieux que les autres qui viendront mettre leur nez dans le listing et nous faire signe par la suite pour nous inviter à leur table. Allez chers lecteurs, venez donc me rejoindre avant le délai imparti.  Plus on est de fous, plus on rit, mais pas trop tout de même ! On ne va pas aller là-haut pour recréer la cohue d'en-bas, mais quelle aventure exaltante pour devenir peut-être les prochains Elus ! Mais attention, si vous devez communiquer ce projet à autrui, choisissez de la bonne espèce humaine, bien sous tous rapports, aimant son prochain et ne se prenant pas la tête. Pas question de se taper 75 millions de kilomètres et des poussières pour aller se retrouver avec des casseurs d’attributs et des empêcheurs de tourner en rond. 

mars

Les contreforts du Mont Sharp photographiés par la sonde martienne Curiosity.                                                                             PREMS !!!

 

Posté par Gilleren à 07:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2017

CONFISQUÉS !

stade de juillan

C’est l’histoire d’une dame qui habite Juillan dans les Hautes Pyrénées, dont la maison jouxte le terrain de foot municipal. Pour la petite histoire, je connais bien l’endroit puisque ma petite fille y habite avec ses parents et cette info n’est donc pas tombée dans la pupille d’un non voyant. Cette dame en a visiblement ras les crampons de recevoir les ballons dans son jardin et elle s’est manifestée récemment en allant s’asseoir en plein milieu du terrain pendant une rencontre entre le club local et celui de Tarbes. Elle s’est installée sur sa chaise, imperturbable, lisant ostensiblement un bouquin et la rencontre a été interrompue. Quelques responsables ont déclenché les jets d’eau d’arrosage pour la faire partir, mais cela, sans succès. Ce sont finalement les gendarmes du coin qui l’ont délogée manu militari, et le match a finalement été reporté.  Après enquête et perquisition à son domicile les pandores ont trouvé pas moins de 186 ballons de foot qu’elle ne retournait pas à l’envoyeur et qu’elle gardait précieusement depuis des mois et des mois. Quoi de plus normal me direz-vous !? Confisqués les ballons ! Les joueurs n’ont qu’à tirer dans les lucarnes et pas à tort et surtout de travers. Aux dernières nouvelles, il semblerait qu’aucune poursuite pénale n'ait été engagée. Heureusement encore ! Il serait bien plus judicieux de sanctionner le joueur qui sort le ballon et de lui adresser d’emblée un carton rouge. 

stade 2

L'environnement du litige. ( vue Google Earth)

Posté par Gilleren à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2017

BREBIS EN COLÈRE

moutons

Les brebis défilaient hier dans les rues de Lyon pour protester contre le Plan Loup . Elles étaient 5.000 selon les bergers et 12.500 selon la police. Il y aurait eu bien plus de monde si ces fainéants de mâles avaient daigné se déplacer. Selon les bergers, le Plan Loup à venir donne tous les droits au prédateur. Les indemnisations pour les bêtes dévorées dépendraient des mesures de protection qu’auraient pris les éleveurs pour les protéger. En clair et pour faire simple, si vous prenez une grand-mère qui n’a pas mis un verrou de sécurité à sa porte et qui est dévoré par une bête de passage déguisée en petite fille, et bien les héritiers peuvent aller se cirer pour toucher une indemnisation. Pour en revenir à la manif, tout s’est passé dans le calme. Les brebis étaient en colère, mais cette colère était sourde et contenue et la maréchaussée n’a relevé aucune dégradation sur le parcours. Vous comprendrez chers lecteurs que j’ai voulu y ajouter une petite touche de fantaisie pour faire valoir leurs droits.

Posté par Gilleren à 19:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

QUELQUE CHOSE DE NÉANDERTAL

neandertal

Hélas, hélas, on a tous en nous quelque chose de Néandertal. Je dis « hélas », car selon une enquête publiée dans la magazine Science, ce cousin malfamé serait venu mêler ses gênes à ceux de l’Homo Sapien notre véritable aïeul. Un baiser furtif derrière un arbre aurait suffi pour nous tarir la descendance. Même pas besoin de copuler dans la cabane, le mal était déjà fait. Du coup, ce croisement a laissé des traces chez nous, Européens, puisque les Néandertaliens étaient plus nombreux en nos contrées. Selon les chercheurs d’Harvard et d’ailleurs, nous aurions en nous jusqu’à 2, 6 % de gènes de Néandertal et le restant en Homo Sapien. Pas de quoi être gêné dans les gènes me direz-vous, et bien, si, justement, car du Néandertal en nous, même en petite quantité, ce n’est pas synonyme de bonne santé.  Reste assis cher lecteur, et toi aussi chère lectrice, pour ne pas tomber de haut, car d’après le professeur Prüfer de l’Institut Max Planck où pourtant les planqués n’ont pas le droit d’asile, Néandertal nous a transmis sans compter du mauvais cholestérol, de la vitamine D dans le sang avec en prime de l’arthrite rhumatoïde. Ces gènes favoriseraient aussi l’accumulation de graisse dans l’abdomen. Pas étonnant que les obèses se multiplient, et on ira après ça, accuser les frites, le pain, le vin, la bière et la charcuterie. Plus question qu’on me parle de régime, le sort en a été jeté depuis des millénaires ! Néandertal, tu n’es qu’un salopard ! Pour couronner le tout, cet ancêtre pourrisseur de la race nous aurait apporté aussi en cadeau empoisonné une tendance à la schizophrénie. Merci, n’en jetez plus ! Vous vous souvenez de cette vieille chanson Ah mon dieu que c’est embêtant d’être toujours malade… ? Et bien, permettez-moi de la transposer à ma façon : ♫ Ah mon dieu que c’est embêtant d’être toujours bancal, mais hélas, tout ça, on le doit à ce con de Néandertal !

Posté par Gilleren à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2017

LE VÉLO ÉTAIT MOTORISÉ

velo

Cyril s’est finalement fait choper après avoir caché un moteur sur son vélo dans une course pour amateurs en Dordogne. Faut dire que ses concurrents trouvaient bizarre que ce quadragénaire pas super classé jusque-là puisse flirter avec eux dans les côtes avec une telle aisance, alors qu’eux, trainaient la langue sur le bitume. Et puis, son vélo faisait un bruit bizarre qui posait question. Du coup, à la fin de la course, un coureur mal intentionné est allé cafter aux responsables, leur signifiant qu’il y avait anguille sous roche ou plutôt émeu sous le pédalier. La tricherie a été avérée puisque les contrôleurs ont décelé une batterie enfouie dans le bidon, reliée à un petit moteur caché dans le tube de la selle et permettant d’actionner le pédalier. Un petit stratagème artisanal qui mériterait le prix du Concours Lépine si ce n’avait pas déjà été inventé. Car croyez-vous que cette combine soit le seul fait de ce pauvre coureur qui voulait seulement se détendre les gambettes et rendre son coup de rein  plus efficace. Allez donc demander aux vedettes du Tour de France ! Maintenant qu’on vous filtre toute la tuyauterie interne avant et après la course, il faut bien aller trouver d’autres moyens et le meilleur d’entre eux, c’est de doper le vélo. Il y aurait bien aussi la combine consistant à couper le fromage en prenant des raccourcis à travers les bois, mais cela reste aléatoire tant il y a du monde sur la route. Pour en finir, ce coureur malheureux va être privé de son sport favori, lui qui avait avec son corps une attitude saine, ne touchant à aucun expédient, et qui risque maintenant de noyer son dépit dans l’alcool. Vous imaginez la réaction de sa femme et de ses enfants quand ils ont appris sa forfaiture. Adieu les lauriers, les « Chéri tu m’épates » et les « Papa t’es le meilleur » ! Triste monde que celui de la pédale ! Et pour en rajouter une couche, notre cycliste, déjà bien puni par la honte , risque une sanction pénale puisqu’on n’a rien trouvé de mieux en 2012 que d’inscrire la fraude sportive dans le code. En ce qui me concerne, en tant que cycliste occasionnel  lorsque j’emprunte mon circuit habituel sur la digue du Drac et de l’Isère, combien de fois je me fais dépasser par des vélos électriques alors que j’en bave parfois des ronds de casquette. Croyez- vous que je vais me plaindre à l’arrivée au Comité de l’Egalité, des justes causes et du respect des plus démunis. Non, je ronge mon frein et mon guidon aussi, et je me contente d’insulter dans ma barbe tous ces tricheurs et ces tricheuses de l’effort, les traitant de fainéants, de gros tas et de lourds du cul. 

Posté par Gilleren à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2017

LES ÂNES SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE

 

ane

Super initiative à Ufholtz en Alsace où les ânes accompagnent les enfants à l’école. Je me garderai bien d’ironiser sur le fait que les cancres se retrouvent en bonne compagnie, car je ne me suis pas particulièrement distingué par mon comportement sur les bancs de l’école. D’ailleurs, on ne parle plus de cancre à l’école à moins que des enseignants dinosaures y sévissent encore. On évoque plutôt des enfants en difficulté d’apprentissage avec des signes de dyslexie, de dyscalculie ou de dyspraxie ou en difficulté comportementale avec parmi eux des gamins qui pour parler de manière pragmatique font chier l’enseignant toute la sainte journée. Plus question donc d’aller mettre un marmot au piquet en le coiffant des oreilles légendaires de ce brave équidé. C’est donc une belle réhabilitation pour cet animal     ( Ezel en Alsacien) que de le mettre sur le chemin du savoir. L’Ezel-Bus qu’on dit là-bas, alors qu’en d’autres contrées, on pratique plutôt le Pédibus ou le Vélobus. Et le gros avantage évidemment pour les écoliers, c’est que la bête se coltine les sacs et les cartables sur le dos  Si les devoirs à la maison devaient persister, on peut espérer que le soir,  sur le chemin du retour, l’animal saura y aller de son aide pédagogique. Le coup de main de l’âne est toujours préférable au coup de pied !

Posté par Gilleren à 19:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 septembre 2017

ON VA SE GÊNER !

yatcht

Le blog Amertume vient d'acquérir un yatcht de toute beauté pour ses sorties en mer, bien sûr, mais aussi pour la sortie de l' ISF. Plus de raison de se cacher à l'eau ! Oh hisse et ho !

Posté par Gilleren à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2017

LE FAUX DU VRAI

vrais cons 2

Des faucons dans la capitale pour éradiquer les pigeons. Le débat est ouvert chez les habitants du Xème arrondissement , celles et ceux qui n'en peuvent plus que les pigeons leur chient  sur la gueule ou sur leur balcon et les autres qui voudraient continuer à leur donner donner du pain .

vrais cons

Ici, nous avons les vrais cons venus applaudir le Paris Qatar au stade de Farnce. C'est le consensus, entre les deux zigotos, même si une fois le dos tourné, on s'insulte copieusement. Françounet n'a toujours pas lâché la cravate. Y-a pas un supporteur qui pourrait lui dire qu''il n'est plus en fonction. 

Posté par Gilleren à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]